Comment réagir face aux récents changements de l’algorithme Facebook ?

C’est l’information social media de ce mois de janvier ! Mark Zuckerberg a décidé de procéder à de nouveaux changements sur le réseau le plus populaire de la sphère sociale. La mise à jour de l’algorithme de Facebook va réorganiser votre newsfeed. Celle-ci favorisera désormais les publications de vos amis au détriment de celles des marques. Quant aux actualités, Facebook a pour ambition de lutter contre les “fake news”.

 

 

Privilégier les interactions sociales significatives

 

Ces derniers temps, les contenus publics ont pris le pas sur les contenus privés selon Facebook. Il s’agit donc d’inverser la tendance en faisant baisser le reach des marques et des éditeurs.  L’objectif de Mark Zuckerberg est de favoriser les interactions sociales significatives, les échanges entre les utilisateurs au détriment des contenus divertissants publiés par des pages, médias et marques.

 

“ Nous avons construit facebook pour aider les gens à rester connectés et nous rapprocher de ceux qui comptent pour nous. C’est pourquoi nous avons toujours mis des amis et de la famille au cœur de l’expérience. (…) Vous verrez moins de contenu public comme les publications des entreprises, des marques et des médias. ” Mark Zuckerberg

 

À l’heure actuelle, Facebook utilise différents critères pour faire remonter les publications dans votre fil d’actualité : les réactions, les commentaires, les partages etc. C’est la qualité du post et la profondeur des commentaires plutôt que le nombre de « likes » qui devrait être pris en compte. Il est désormais temps d’éviter le react/share/comment baiting comme par exemple « Like pour le chat, love pour le chien »  ou « Partage avec tes amis pour gagner un voyage ». Les pages qui récoltent peu d’engagement seront donc pénalisées par ces nouvelles règles.

 

C’est aussi une nouvelle étape vers la suppression de l’audience organique pour les marques et médias. En mettant l’utilisateur au premier rang, Facebook s’assure que ceux-ci restent sur le réseau et que ses revenus générés par la publicité augmentent. En ce qui concerne la médiatisation des posts, il sera opportun de dédier un budget à chacune des publications. En attendant de voir les conséquences de cette mise à jour de l’algorithme, nous mettrons en stand by les campagnes de recrutement. Enfin, prenons du recul sur ces mises à jour et avant de prendre de grandes décisions, étudions les conséquences qu’auront ces changements.

 

 

Favoriser les informations de qualité

 

Qui plus est, Facebook veut lutter contre les fake news et favoriser les informations de haute qualité et fiables. Les contenus locaux seront aussi mis en avant. Facebook estime que les actualités représenteront environ 4% de notre newsfeed suite à cette mise à jour.

 

“ Il y a trop de sensationnalisme, de désinformation et de polarisation dans le monde aujourd’hui. ” Mark Zuckerberg

 

C’est par souci d’objectivité qu’il a été décidé que la communauté Facebook elle-même donne son opinion sur la fiabilité des sources d’information, avec un système de sondage qui sera attribué à chaque publication pour juger de sa pertinence. Lancé aux États-Unis, ce sondage sera ensuite diffusé dans l’ensemble des pays du monde. Il demande aux internautes s’ils reconnaissent le site web d’où émane l’information et leur permet d’estimer la confiance qu’ils ont en celui-ci.

 

Nous pouvons émettre une réserve quant à l’utilisation d’un tel sondage dans la mesure où il pourra être faussé ou manipulé avec des réponses malhonnêtes. Cependant, nous ne savons pas à l’heure actuelle quel sera le poids de l’utilisation de ses résultats par Facebook. Selon l’utilisation qui en sera faite, cette démarche sera un pas en avant vers une information plus sûre et qualitative.

 

 

Diversifions notre présence sur Facebook

 

Ces mises à jour ne doivent pas être perçue comme les prémisses de la fin de la communication organique des marques. La communication sur Facebook doit s’étendre au delà de la simple présence des marques sur avec des pages : les groupes représentent aussi une opportunité pour être visible et échanger avec vos cibles. Sur le groupe de votre page, vous pourrez avoir une conversation plus libre et humanisée, permettant d’excellents taux d’engagement. En fermant le groupe par exemple, vous pourrez ou non approuver les membres et qualifier au mieux votre audience. Les échanges y seront bienveillants dans la mesure où les membres sont des adeptes de votre marque. Un groupe vous permettra aussi d’avoir une certaine visibilité car ses membres recevront une notification pour les informer d’une publication. Il vous sera alors possible de chouchouter cette audience avec des promotions exclusives ou des avant-premières.

 

 

Pour d’autres informations sur Facebook, découvrez notre article « 7 erreurs à éviter pour vos Facebook ads ».