Comment optimiser votre contenu web pour les recherches vocales ?

La recherche vocale s’étend, elle pénètre nos foyers à une vitesse impressionnante. Et pour cause, elle est plus précise, plus rapide, plus pratique. Le constat est évident : de plus en plus d’internautes en font usage.

 

Face à ce constat, de nombreux experts SEO vous diront qu’il devient urgent d’optimiser votre site pour la recherche vocale. Mais comment ? Tout ce que vous devez savoir pour optimiser votre contenu web pour les recherches vocales se trouve dans cet article !  

 

Se placer sur des mots clés de longue traîne

 

Quand on cherche une information via la reconnaissance vocale, on ne s’exprime pas de la même façon à l’oral qu’à l’écrit. À l’écrit on cherche par mots-clés. Tandis qu’à l’oral on formule sa requête par des phrases complètes.  C’est pourquoi, vous devez revoir votre stratégie de mots-clés et vous positionner sur des expressions de longue-traîne.

 

La longue traîne désigne l’ensemble des termes à faible ou moyen trafic. Ces termes souvent très précis et composés de 3 à 4 mots pour la plupart sont souvent oubliés ou mis à l’écart dans les stratégies SEO sous prétexte qu’ils ne génèrent pas suffisamment de trafic. Pourtant, en les accumulant, ils représentent pas moins de 80% du trafic sur internet.

 

Dans le cadre de la recherche vocale, il est important de les utiliser.

 

Trouver ses expressions de longue traîne

 

Pour ce faire, il faut commencer par cibler les expressions de longue traîne sur lesquelles vous souhaitez vous positionner.

 

Pour trouver ces expressions vous pouvez utiliser les recherches associées de Google. Tapez un de vos mots-clés génériques dans la barre de recherche Google et une fois arrivé sur les SERP, rendez-vous en bas de page. Vous y verrez plusieurs propositions de recherches plus précises découlant de votre mot-clé. Ces recherches associées sont des expressions sur lesquelles vous pouvez vous positionner.

 

Vous pouvez aussi utiliser des outils en ligne comme SEMrush, Answer The Public, et autre.

 

Les utiliser au bon endroit

 

Une fois trouvés, il faut les utiliser de manière à optimiser son contenu.

 

Balises et méta

 

Commencez par les placer en début de balises. Notamment des balises H1, title et alt. Pensez aussi à placer des balises strong sur ses expressions. Ainsi, vous donnerez plus de poids à vos expressions de longue traîne et votre contenu sera optimisé.

 

Mais ce n’est pas tout, il vous faudra les placer aussi en début de méta description. Vos metas devront être attractives, claires et cohérentes tout en incluant l’expression de longue traîne sur laquelle vous vous positionnez.

 

Chapôs

 

Pour finir, pensez à inclure ces expressions de longue traîne dans les 100 premiers mots de vos articles.

 

Note : vous remarquerez que l’on vous parle uniquement de contenu écrit. Pas étonnant, puisque pour optimiser son contenu pour la recherche vocale, on ne peut miser que sur le contenu rédactionnel. Les autres types de contenus, bien que très intéressants en termes de SEO global, ne sont pas lisibles par les assistants vocaux. Résultat, ils ne sont pas mis en avant dans le cadre de requêtes vocales.

 

Travailler ses chapôs

 

En parlant de chapôs … vous vous devez de les retravailler soigneusement.

 

Votre objectif ? Apparaître en position zéro. Voir son contenu ou une partie de son contenu être énoncé oralement en guise de réponse à une requête, par les assistants vocaux.

 

Pour cela, vous avez deux solutions.

 

La première est d’utiliser vos 100 premiers mots pour fournir une réponse complète et concise à votre titre. C’est à dire, un résumé, une sorte de conclusion dès l’introduction. Vous utilisez le corps de vos contenus pour expliquer en détails votre réponse et la conclusion de votre contenu pour faire une ouverture.

 

Si vous ne souhaitez pas dévoiler une réponse à votre titre dès le début, ce n’est pas grave. Vous pouvez aussi décidez de fournir une définition simple et concise de votre expression clée. Bien entendu, n’oubliez pas d’y placer vos expressions clées, ainsi que les termes du champ lexical qui en découle.

 

Revoir la formulation de ses titres

 

Pourquoi parle t-on de “réponse” à votre titre ? Tout simplement, parce que pour optimiser votre contenu pour le Vocal, il vous faudra reformuler vos titres afin de les présenter sous forme de question.

 

À l’oral, on ne cherche pas par mot clé, on pose des questions, on fait part de problématiques à nos assistants vocaux.

 

Si une requête (et donc une question posée) correspond mot pour mot au titre de l’un de vos contenus, il y a de grandes chances pour que votre article soit affiché en bonne position parmi les résultats de cette requête.

 

Nous vous conseillons donc de faire un tour dans les commentaires laissés par vos visiteurs et de faire une liste des questions les plus posées par vos internautes. Ainsi, vous aurez une liste de titres.

 

Vous pouvez aussi utiliser des outils en ligne comme Answer The Public. Cet outil vous permettra de générer un grand nombre de questions très posées par les internautes dans votre secteur.

 

Du local et de la mobilité !

 

Pour terminer cet article, nous vous conseillons d’optimiser votre site pour le mobile et pour le local.

 

En effet beaucoup de recherches vocales sont mobiles et locales. Il est donc important d’optimiser aussi votre référencement mobile et local.

 

Pour optimiser votre SEO mobile :

 

  • Vérifiez la vitesse de chargement de votre site web. Si celle-ci est supérieure à 3 secondes, compressez vos images, passez au format AMP, éliminez les plugins inutiles.
  • Faites un test responsive pour vérifier que votre design s’adapte bien à tous les formats. Aussi bien desktops que mobiles.
  • Travaillez vos balises title et meta description pour chacune de vos pages. Elle doivent être suffisamment courtes pour tenir sur un écran mobile.

 

Pour vérifier toutes ces informations en un clic, vous pouvez utiliser des outils spéciaux pour tester un site sur mobile, gratuitement.

 

Pour optimiser votre SEO local :

 

  • Créez une page Google My Business.
  • Renseignez les informations pratiques de lieux sur votre site internet.
  • Incluez des indicateurs de lieux dans vos contenus
  • Intégrez les sites influents de votre région, ville, quartier, dans votre stratégie de netlinking.

 

Ça y est, vous savez ce qu’il vous reste à faire pour optimiser le contenu de votre site internet pour la recherche vocale ! À vous de jouer !

 

Pour d’autres informations sur la recherche vocale, découvrez notre article sur « La montée en puissance de la commande vocale ».