Skip to content

Social Media : Comment les jeunes adultes utilisent les réseaux sociaux ?

Vous ciblez les moins de 35 ans ? Alors, découvrez leurs habitudes social media ! Sur quelles plateformes ils se connectent, quel est le temps consacré à chaque média, où s’informent-ils et quel type de publication ont-ils envie de lire ?

Nous avons compilé plusieurs études pour comprendre le comportement des jeunes adultes sur les réseaux sociaux.

 

Les réseaux sociaux, premiers sur l’actu !

Une étude menée par l’Ifop démontre que les plus jeunes se connectent aux réseaux sociaux pour suivre l’actualité. Ces plateformes digitales dominent largement la télévision ou la radio, comme on peut le voir ci-dessous :

 

 

Si seulement 28% des sondés préfèrent les réseaux sociaux et sites web pour s’informer, ce chiffre grimpe à 45% pour les 18-24 ans, voire 46% pour les 25-34 ans.

 

 

Le règne de Facebook s’essouffle…

… Mais le réseau social garde de belles performances ! Nous entendons souvent que Facebook est une plateforme qui vieillit, un site pour papa et maman, tandis que les enfants s’échappent sur Snapchat ou Instagram.

Un rapport de Reuters, datant de 2019, démontre pourtant que 48% des 18-24 ans utilisent régulièrement Facebook, 52% des 25-34 ans restent également fidèle à ce réseau social.

À l’inverse, seuls 24% des 18-24 ans sont sur Instagram et 10% sur Snapchat…

 

 

 

 

 

Le contenu digital qui attire la jeune génération ? Les news ! Hé oui, Facebook reste avant tout un moyen de s’informer, de connaître les dernières actualités et de bénéficier de conseils sur sa vie quotidienne.

Disons que la plateforme est bien ancrée dans le quotidien des Français, même les plus jeunes. Ces derniers ont pris l’habitude de s’y connecter régulièrement et ils ne sont pas encore prêts à l’abandonner totalement.

Une présence sur Facebook est donc toujours pertinente dans votre stratégie de marketing digital !

 

A lire également : Réseaux sociaux : que veulent les consommateurs ?

 

 

Instagram, la plateforme social media divertissante

Néanmoins, si les jeunes adultes répondent toujours présents sur Facebook, ils y passent de moins en moins de temps. À la place, ils restent sur Instagram, YouTube ou WhatsApp.

 

 

 

 

D’ailleurs Instagram est la toute première application installée sur les smartphones. L’icône est placée dans le coin le plus accessible de l’interface.

Le réseau social dédié à l’image est un vecteur d’émotions, un canal de communication utilisé pour se divertir ou s’inspirer. Selon une étude d’Hootsuite parue en 2019, 63% des utilisateurs d’Instagram se connectent quotidiennement, 42 % vérifient même leur fil d’actualité plusieurs fois par jour.

 

 

Selon une étude d'Hootsuite, 63% des utilisateurs #Instagram se connectent quotidiennement au réseau social. Cliquez pour tweeter

 

 

Que font-ils durant ces visites ? Étonnant, mais 200 millions d’instagrammeurs visitent au moins un compte de marque par jour. Contrairement à Facebook, où les entreprises ont de plus en plus de mal à toucher leur cible, Instagram se positionne comme un réseau social de référence pour consulter les dernières publications de ses marques favorites !

 

A lire également : Instagram : comment générer des leads ?

 

 

Les jeunes adultes, adeptes du marketing conversationnel

L’envie d’information se traduit de manière plus active qu’auparavant, d’après le rapport de Reuters. Les utilisateurs des réseaux sociaux ne se contentent plus d’ouvrir leur fil d’actualité pour connaître les news. Ils utilisent surtout des espaces de conversations restreints comme les groupes ou les messageries (Messenger, WhatsApp, Telegram…). Avec la croissance des fake news, leur confiance s’est émoussée. Les utilisateurs veulent reprendre la main sur leurs espaces d’informations en sélectionnant des canaux thématiques qui permettent un véritable dialogue.

Aujourd’hui, plus de 26 millions d’internautes utilisent Facebook Messenger et 22 millions se connectent régulièrement à WhatsApp.

La grande majorité des groupes Facebook ou WhatsApp ne couvrent pas l’actualité. Ils sont davantage utilisés pour échanger autour de points communs, de passions. Pourtant, malgré des conversations plus populaires que professionnelles, les entreprises peuvent tirer leur épingle du jeu. Ces plateformes s’inscrivent dans les nouvelles habitudes des consommateurs, en quête de dialogue avec les marques, d’échanges constructifs et d’humanisation.

 

WhatsApp, Facebook Messenger... ces plateformes s’inscrivent dans les nouvelles habitudes des consommateurs, en quête de dialogue avec les marques, d’échanges constructifs et d’humanisation. Cliquez pour tweeter

 

 

Les jeunes adultes, sensibles à l’engagement des marques

Les moins de 35 ans utilisent les réseaux sociaux pour s’informer, car ils espèrent y voir une actualité différente des autres médias. L’étude de Reuters démontre pourtant qu’ils sont parfois peu satisfaits de l’actualité diffusée sur les plateformes social media.

Les jeunes adultes regrettent les fake news et le sensationnel, ils aimeraient plus d’authenticité. Certains thèmes qu’ils trouvent importants sont peu représentés par la presse : l’écologie, l’égalité, les droits des minorités…

 

Les moins de 35 ans utilisent les réseaux sociaux pour s’informer, car ils espèrent y voir une actualité différente des autres médias. Cliquez pour tweeter

 

C’est ici que les marques ont un rôle à jouer ! Si les utilisateurs sont fatigués des informations publiées par la presse généraliste, ils se tournent davantage vers les entreprises pour se renseigner.

D’après une étude de SproutSocial, les consommateurs pensent que les marques qui parlent d’écologie (76%), d’éducation (74%), de problèmes climatiques (71%) ou des droits humains (70%) fédèrent davantage leur communauté.

 

 

Pour capter cette jeune audience, les entreprises devront parfois s’impliquer dans des thèmes forts reliés à l’actualité, et à leur secteur d’activité.

 

 

Comment adapter sa communication social media ?

Ces différentes études nous montrent que les jeunes adultes savent parfaitement segmenter leur utilisation des réseaux sociaux. Facebook sert avant tout à s’informer. Pour les consommateurs passionnés, ayant envie d’échanger profondément sur un sujet, les groupes de discussion ou messageries sont devenus essentiels.

Par contre, lorsqu’il faut se divertir, les internautes préfèrent Instagram ou YouTube. Néanmoins, vouloir se changer les idées ne signifie pas oublier ses valeurs. Les utilisateurs s’intéressent aux marques capables de les inspirer, les divertir et les aider.

Si ce n’est pas fait, votre entreprise va devoir aligner sa stratégie digitale sur ces nouvelles habitudes. Investir les messageries et groupes de discussion est essentiel pour capter, dialoguer et comprendre son audience. Quant aux publications, elles devront informer sur des sujets importants.

Notre conseil ? Liez votre capacité d’informer et d’aider, aux valeurs propulsées par votre marque. Prendre la parole sur des sujets d’actualité qui touchent votre cible et vous engager personnellement, c’est ce qu’attendent vos clients.

 

Besoin d’aide sur le community management ? Contactez notre agence social media dès maintenant et discutons de vos objectifs !

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous