Skip to content

Pourquoi les RP doivent-elles penser contenus ?

Le contenu. Voilà un mot qui occupe ou préoccupe ces derniers temps. Comment créer un contenu qui fera parler de son entreprise ? Une chose est sûre, si une discipline est maître du contenu dans le domaine de la communication, c’est bien les relations presse. Etant en contact avec les marques et les journalistes, les RP sont au centre du processus de diffusion du contenu.

 

Mais, avec la prolifération du Marketing de contenu, les journalistes sont de plus en plus enclin à faire leur propre veille. Ils vont chercher les contenus à la source : sur les plateformes conversationnelles des marques. Les RP sont elles devenues désuètes, comment les RP vont-elles devoir évoluer afin de s’adapter aux nouvelles tendances sociétales ?

 

 

Les réseaux sociaux entretiennent une relation directe entre marques et journalistes

 

Conversationnel blog - RP Content Marketing - Livre blanc

Crédit photo CISION

 

Selon une étude récente menée par CISION sur 240 journalistes, 91% des journalistes utilisent les réseaux sociaux dans le cadre de leur travail et 40% plus de 2 heures par jour. Des chiffres montrant la quasi unanimité des journalistes concernant le besoin d’utiliser les réseaux sociaux dans le cadre d’un journalisme moderne ! 54% d’entre eux déclarent qu’ils ne pourraient pas se passer des réseaux sociaux dans leur métier, ce chiffre atteint même 77% pour les journalistes « Online ».

 

Si les journalistes sont présent sur les réseaux sociaux, il convient de savoir pourquoi.  L’utilisation la plus répandue consiste à accentuer la viralité de leurs articles (64% des journalistes interrogés). La deuxième est la veille (55%). En allant un peu plus loin on se rend compte que les journalistes sont plus enclin à suivre des comptes de marques (5,54 sur une échelle de 1 à 10) que des attachés de presse (5,12). Une différence mineure mais qui montre la tendance en marche. Le contenu n’est plus engagé dans une relation linéaire. Les journalistes vont également à la recherche d’informations de façon autonome et notamment via les réseaux sociaux.

 

Les relations presse sont uniquement dans une logique de diffusion de contenu. La relation qui est engagée avec les journalistes permet une segmentation plus efficace, un ciblage précis et une identification rapide des contenus à diffuser. Mais si l’unique valeur ajoutée de RP se trouve dans leur carnet d’adresse, on peut se demander si l’activité des attachés de presse telle que nous la connaissons perdurera encore longtemps.

 

 

Inbound RP VS Outbound RP

 

Conversationnel blog - RP Content Marketing - supports

Crédit photo Madyness

 

A plus large échelle, cette évolution du métier de journaliste est le reflet d’une mutation globale au niveau du marketing : Outbound Marketing vs Inbound Marketing. Le principe est simple, l’Outbound Marketing vise la diffusion unilatérale de contenus. Il a pour but de se faire entendre par le consommateur potentiel. L’Inbound Marketing cherche à attirer le consommateur vers soit en lui proposant des contenus engageants.

 

L’analogie avec les relations presse et le Marketing de contenu peut aisément être faite. Le marketing de contenu va vouloir attirer le journaliste, les relations presse vont aller le chercher. Au centre de tout ce processus de contenu reste la relation entretenue entre les journalistes, les attachés de presse et les marques. Une relation complémentaire ou chacun réinvente les manières de diffuser un contenu engageant auprès d’internautes, lecteurs …

 

 

L’Inbound RP une pratique qui fait déjà ses preuves !

 

Certains septiques diraient qu’une telle théorie voyant la fin des RP comme nous les avons connues serait une affabulation. Et pourtant … Une étude récente menée par Pew Research Center indique que 62% des adultes américains accèdent à leurs actualités via les réseaux sociaux. Une augmentation phénoménale puisqu’en 2012 ils ne représentaient que 49% de la population adulte américaine. Cette étude a été réalisée aux Etats Unis. Nous pouvons tout à fait calquer cette tendance en Europe et plus particulièrement en France.

 

Ce que cette étude prouve, c’est le besoin pour le consommateur d’avoir un contenu adapté, personnalisé, engageant. Lorsque l’on croise un peu plus les chiffres, on se rend compte que 66% des utilisateurs de Facebook obtiennent leurs actualités au sein même du réseau social. Ils sont 59% pour Twitter. Soulignons que ces fils d’actualités sont personnalisés et mettent en avant les contenus aimés par les internautes.

 

Une preuve de plus que l’Inbound Marketing (et Inbound RP) est l’avenir de la relation qu’entretiendront les marques et les consommateurs. Une relation basée sur l’attention portée au consommateur, à ses envies, ses goûts personnels. Il ne s’agit pas d’une logique de diffusion uniforme et massive.

 

 

En conclusion …

 

La relation que nous avons au contenu est en pleine évolution. Si celui ci prend de plus en plus de place dans les stratégies de communication et de social media c’est bien parce que nous en consommons de plus en plus. Grâce au mobile, aux différents formats (AMP, Facebook Articles …) tout est fait pour optimiser notre consommation de contenus !

 

Face à cette prolifération, le Marketing de Contenu et les RP ont une finalité commune. Ils d’agit de diffuser des contenus sur des sujets précis. Mais, les manières de procéder sont bien différentes et sont le reflet de deux stratégies de communication distinctes. Bien que le Communiqué de Presse reste une source viable pour de nombreux journalistes, il semble difficile d’envisager un avenir des agences de relations presse si elles ne se cantonnent qu’à un rôle d’activation.

 

Les internautes ont a présent un accès direct au contenu. Ils sont d’ailleurs bien plus enclin à le consommer en restant sur leurs plateformes sociales. N’oublions pas que l’internaute est le premier critère de diffusion de contenu. S’il souhaite évoluer vers une consommation de contenu personnalisée sur ses plateformes sociales, pourquoi ne pas passer le cap ?

 

Passer d’une conversation à sens unique à une pluralité d’acteurs, voilà une des évolution inévitable des métiers créant des contenus !

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous