Bienvenue dans ce nouveau numéro de Parlons Chatbot, dans lequel nous passons en revue l’actualité des robots conversationnels du monde entier.

Cette semaine, nous découvrirons un chat bot appelé « nCov helpdesk » qui donne des réponses aux questions relatives à l’épidémie de coronavirus. Sur un sujet plus léger, l’entreprise Sony pourrait intégrer un assistant virtuel à sa prochaine console, très attendue. Ensuite, partons vers l’infini et au-delà avec une intelligence artificielle destinée à lutter contre la solitude des astronautes en mission spatiale de longue durée. Enfin, La Chambre des Notaires de Paris a présenté le 11 février son projet d’intelligence artificielle VictorIA.

C’est parti !

 

 

Un chatbot pour répondre aux questions les plus fréquentes sur le nouveau coronavirus

La société Haptik, spécialisée dans les chatbots dotés de l’intelligence artificielle, a lancé un bot WhatsApp appelé « nCov helpdesk » pour sensibiliser le public et répondre aux questions les plus fréquentes sur le nouveau coronavirus.

L’objectif du chatbot ? Réduire la panique et éviter la désinformation. À cet effet, cet agent virtuel brise les mythes et suggère des pratiques d’hygiène de base autour du virus.

 

 

 

 

Selon HindustanTimes, les gens ont tendance à transmettre massivement les messages qu’ils reçoivent sans en vérifier le contenu, ce qui entraîne souvent la diffusion d’informations fausses ou incorrectes. L’agent virtuel « nCov helpdesk » tente de reconstituer le puzzle en fournissant des informations précises aux utilisateurs.

 

A lire également : Chatbot : 5 raisons de l’adopter !

 

 

 

Un assistant vocal dans la PS5 ?

BreakingNews a déniché un brevet, déposé par Sony, appelé « Platform surface resources in the game » dont la description fait penser à un assistant vocal. Ce dernier permettrait aux utilisateurs d’interagir avec la PlayStation 5 afin de demander de l’aide dans un jeu.

Doté de l’intelligence artificielle, cet assistant virtuel analysera, en premier lieu, la question du joueur, avant de croiser les données avec celles d’autres joueurs ayant atteint l’objectif, le tout en analysant les ressources du jeu (armes, armures, etc.).

 

 

 

 

Il faudra patienter encore un peu pour savoir si Sony a bel et bien mis en œuvre son assistant vocal, et connaître son nom. Nous vous en reparlerons sûrement dans un futur numéro de Parlons Chatbot !

 

 

 

Un assistant virtuel pour se sentir moins seuls sur Mars

Imaginez-vous vivre, manger, travailler et dormir dans un espace réduit avec la même personne pendant des années ? Même l’astronaute le mieux entraîné physiquement et mentalement finirait par éprouver du stress. Des sociétés privées, ainsi que les agences spatiales, travaillent au développement d’un agent conversationnel doté d’une intelligence artificielle. Capable de percevoir les émotions humaines et de réagir avec empathie, ce robot s’impose comme une solution salvatrice, en particulier pour les futures missions vers Mars. Il pourrait anticiper les besoins de l’équipage et intervenir si la santé mentale d’un des membres semblait en péril.

 

 

 

 

Courrier International indique que la station spatiale internationale dispose déjà d’un tel robot à titre expérimental, mais que les résultats sont pour l’heure mitigés.

 

 

 

VictorIA : l’intelligence artificielle au service des notaires

Les notaires veulent aussi leur assistant virtuel ! Dans le but d’améliorer l’offre de services et de réaliser des gains de productivité, La Chambre des Notaires de Paris a présenté son projet d’intelligence artificielle nommée VictorIA. Que fera exactement cette application ? Tout d’abord, elle sera chargée de reconnaître les différents types de documents, contrats, clauses, éléments clés (comme les dates, les montants ou les parties), les nommer et les classer.

 

 

À terme, VictorIA pourra extraire des données et les traiter afin de réaliser un audit complet d’une situation. Les notaires espèrent ainsi gagner un temps précieux pour se consacrer à leurs fonctions de conseil.

Le monde du droit explique que les notaires sont mis à contribution dans la difficile tâche d’entraîner l’IA à reconnaître les différents types de documents et les données importantes qu’ils contiennent.

 

 

Vous souhaitez développer un chatbot pour votre entreprise ? Contactez-nous !

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous