C’est parti pour notre rendez-vous de la semaine concernant les agents conversationnels ! Dans ce nouveau numéro, nous découvrirons Vik, un assistant médical virtuel qui s’adresse notamment aux femmes atteintes du cancer du sein. Nous nous intéresserons ensuite à un sujet plus léger : Facebook vient de lancer un chatbot à destination de ses salariés, afin de leur fournir des éléments de langage pour répondre aux questions embarrassantes… Un petit détour par le service client de Free Mobile, qui lui aussi se dote d’un bot SAV, et nous terminerons par NOA, le chatbot qui oriente les startups dans leurs démarches administratives. Bonne lecture !

 

Cancer du sein : un chatbot pour aider les patientes et leurs proches

Le cancer du sein touche une femme sur huit en France. 20minutes nous apprend que « Mon réseau cancer du sein », en lien avec la startup We fight, a développé un robot qui répond à toutes les questions des patientes.

Disponible en permanence et sans porter de jugement, Vik s’appuie sur la messagerie Facebook Messenger, pour aider les femmes, atteintes ou non de ce cancer. Cet assistant virtuel s’est révélé très utile aux patientes qui ont pu tester la première version, ainsi qu’aux proches qui, eux aussi, se posent des questions sans toutefois savoir à qui les poser.

 

 

 

 

Ce chatbot répond donc à un véritable problème rencontré par les patientes et leur entourage. Il vulgarise au maximum ses réponses, tout en restant fidèle à la science : les informations sont accessibles, le jargon et les termes médicaux complexes sont traduits dans un langage simple.

Moins anxiogène qu’un médecin, ce chat bot se positionne comme un véritable compagnon virtuel, qui peut même rappeler les prises de médicaments ou les rendez-vous médicaux. Souhaitons à Vik un beau succès !

 

 

 

Liam Bot, le chatbot Facebook qui s’invite dans les repas de famille

Passé de la première à la septième place des sociétés où il fait bon travailler, Facebook a vu sa réputation se dégrader au fil des différents scandales de ces dernières années. L’ADN explique que les salariés redoutent de plus en plus les repas de famille, durant lesquels leurs proches les bombardent de questions, voire de jugements. Parmi les thèmes qui animent des débats familiaux houleux : la protection des données est en tête de liste.

Les fêtes de fin d’année aidant, Facebook a donc créé un chatbot « relation presse », baptisé Liam Bot. Son rôle ? Aider les salariés à répondre concrètement aux inquiétudes de leurs proches. Le but est de propager le discours officiel de Facebook au sujet de la collecte et utilisation des données.

 

 

Le service communication de la société a concocté des réponses à toutes les questions sulfureuses et compte bien s’inviter dans les conversations de ses salariés au travers de Liam Bot, qui sait aussi dépanner Mamie sur un problème de mot de passe, par exemple.

Voilà un bot qui fait relativiser nos propres repas de famille, n’est-ce pas ?

 

 

 

Free Mobile lance son premier chatbot !

Très attendu, le premier chatbot de Free voit enfin le jour ! Après plusieurs reports, les abonnés Free Mobile ont enfin accès à l’assistance 24h/24 et 7j/7.

Interrogée par Univers Freebox, la directrice de la relation client a indiqué que le robot n’a pas encore de nom : ce sera aux utilisateurs de le baptiser. Selon les premiers tests du magazine spécialisé, cet agent virtuel s’avère fluide et précis dans ses réponses. Accessible depuis la messagerie Facebook, l’utilisateur peut chatter à l’écrit ou solliciter un appel en visio. Par ailleurs, même si ce bot vient seulement de voir le jour, il comprend déjà une assistance envers les sourds et malentendants.

Free devrait poursuivre sur sa lancée et dévoiler un second agent conversationnel à destination, cette fois, de ses abonnés Internet.

 

 

 

 

NOA, le chatbot qui aide les startups dans leurs démarches administratives

Perdu dans les méandres de l’administration ? Voici NOA (acronyme de Nous Orienter dans l’Administration) qui se donne pour mission d’aider les futurs entrepreneurs dans les nombreuses démarches nécessaires à la création d’une entreprise.

Siècle Digital  nous apprend que ce chatbot est alimenté par 10 organismes différents (rien que ça !), tels que l’INPI, Pôle Emploi, la Banque de France, la CCI de Paris ou encore l’URSSAF.

 

 

Fort de cette mise en commun des ressources, le robot est enrichi mensuellement avec des dizaines de questions – réponses, alors qu’il est déjà capable de traiter 350 questions différentes. La multiplicité des acteurs impliqués dans le projet, ainsi que l’intelligence artificielle derrière la plateforme, permet à NOA de couvrir un spectre très large de démarches administratives. Voilà un agent virtuel bien utile pour aider les entrepreneurs en herbe à démarrer efficacement leur aventure !

 

Vous souhaitez développer un chatbot pour votre entreprise ? Contactez-nous !

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous