Skip to content

Parlons Chatbot #34

Bienvenue dans ce nouveau numéro de Parlons Chatbot. Chaque semaine, nous décortiquons ensemble l’actualité des robots conversationnels.

Dans ce 34e opus, nous nous rendrons en Nouvelle-Aquitaine ou le partenariat entre Jam et Clear Channel commence à produire ses effets. Nous prendrons également des nouvelles de Sam, le bot de Mazars qui a produit de jolis résultats. Ensuite, nous découvrirons un chat bot dédié au Logement Social et nous finirons cet article avec l’assistant virtuel de Metro Bank, à destination des PME. C’est parti !

 

+47% de candidatures grâce au chatbot SAM de Mazars

Nous avions déjà évoqué l’agent conversationnel de Mazars, cabinet d’audit et de conseil, lors d’un précédent numéro. Cet outil est bien loin d’un simple bot de base. Le cabinet décrit ainsi la dernière mouture du robot : « SAM est désormais une intelligence artificielle conversationnelle capable de matcher les CV avec les 200 offres d’emploi disponibles en permanence sur notre site carrière. »

Or, ce dernier est devenu un support indispensable au service ressources humaines de Mazars.

 

 

 

Couplé à CV Catcher, SAM a permis d’augmenter le dépôt de candidatures de 47%. Il évite également qu’un candidat ne dépose une demande pour un emploi pour lequel il n’est pas qualifié. La revue du Digital indique, en effet, que le robot est capable d’analyser un CV en temps réel et d’accéder aux offres d’emploi pertinentes correspondant au parcours et aux compétences décrites dans le document.

 

 

 

MonLogement.ai, un bot pour le logement social

ImmoMatin nous fait découvrir Monlogement.ai, un agent conversationnel à destination des professionnels de l’immobilier. Lancé fin 2018, cet outil a d’abord été déployé chez 2 bailleurs sociaux, basés respectivement à Paris et dans l’Est de la France. Le chatbot est, bien sûr, accessible en permanence et permet de satisfaire 90% des demandes clients, selon son concepteur.

 

 

Doté de l’intelligence artificielle, monlogement.ai peut apporter des réponses à un utilisateur, mais également l’orienter dans sa demande de logement social. L’entreprise projette d’intégrer leur solution chez une vingtaine de professionnels de l’immobilier à la fin 2020.

 

 

 

Jam et Clear Channel font la promotion de la Nouvelle Aquitaine

Dans le 30e numéro de Parlons chatbot, nous avions parlé de l’association de Jam et Clear Channel. Le chatbot et l’entreprise d’affichage digital se sont alliés afin de faire entrer les conversations virtuelles dans l’espace public, à travers des panneaux d’affichage.

Leur premier projet vient de voir le jour avec la réalisation d’une campagne pour le comité régional du tourisme de la région Nouvelle Aquitaine. La communauté de Jam a été interrogée (via Brand Asks) sur ce qu’ils aimaient dans la région. Plus de 3 394 jeunes ont contribué, et ont parlé des différents attraits de la Nouvelle Aquitaine dans divers domaines.

 

 

CBNews nous informe que les meilleurs messages recueillis sont actuellement diffusés dans neuf villes en France, sur un total de 112 écrans et ce, jusqu’au 17 novembre.

 

 

L’agent virtuel de Metro Bank vise aussi les PME

Metro Bank est une banque anglaise qui a vu le jour en 2010. Par son jeune âge, Metro Bank est toute indiquée pour se doter d’une image moderne et avant-gardiste. L’entreprise a donc, il y a un an, lancé un premier assistant virtuel à destination des particuliers.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son application s’est auréolée de succès ! À ce jour, elle a cumulé plus de 30 millions d’alertes, 85% d’entre elles étant jugées d’une grande utilité par les utilisateurs.

Si la banque attire l’œil de Parlons Chatbot aujourd’hui, c’est qu’elle vient de lancer un deuxième agent web, mais cette fois, à destination des professionnels. Comme le rapporte CestPasMonIdée, ce service s’avère particulièrement utile et apprécié.

 

 

Fort de 25 catégories de notifications, ce dernier couvre la réception d’un paiement, le franchissement d’un seuil sur le solde ou l’approche d’une échéance d’une facture récurrente. Cependant, la plateforme propose aussi des fonctions plus complexes, comme le suivi des dépenses occasionnées par un déplacement professionnel, par exemple.

De nouvelles fonctions seront régulièrement ajoutées, afin de nourrir les puissants algorithmes faisant tourner ce bot.

Un joli succès marketing pour la banque, puisque ses deux chatbots semblent avoir conquis les utilisateurs. En effet, l’application mobile enregistre de très bonnes notes sur les magasins d’applications Apple et Android.

 

Vous souhaitez développer un chatbot pour votre entreprise ? Contactez-nous !

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous