Parlons Chatbot #27

Bienvenue dans ce nouvel épisode de Parlons Chatbot. Cette semaine, nous partons à Caen pour découvrir T-bott, un bot peu coûteux dont l’ambition est d’aider les PME à combler le fossé technologique qui les sépare des grands groupes. Puis direction Saint Germain en Laye, où l’agent conversationnel « Germain » aide les administrés de sa commune dans leurs démarches administratives.

Nous parlerons ensuite de Djingo, l’enceinte vocale d’Orange, qui après moult péripéties voit sa sortie arriver à grands pas.

Pour finir, nous choisirons peut-être tous bientôt notre whisky grâce au meuble vocal SmartAisle, équipé d’Alexa. Go !

 

T-Bott, le chatbot français pour petites et moyennes entreprises

L’entreprise normande MomentTech vient de développer un assistant virtuel à destination des PME. Basée à Caen, son objectif est d’apporter aux petites et moyennes entreprises tout le potentiel de l’Intelligence Artificielle (IA).

Conscient du véritable fossé technologique qui sépare les grands groupes des petites structures, Jean-Marc Deshayes, directeur général de MomentTech, s’est mis en tête de développer un agent conversationnel simple.

C’est ainsi qu’est né T-bott, et c’est sur la problématique de la relation client (particulièrement chronophage dans les petites structures) que les ingénieurs de la start-up normande se sont penchés.

 

 

Pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de l’avancée technologique que représente cette intelligence artificielle, T-Bott se décline sous plusieurs versions, avec un tarif démarrant à 300€/mois.

Normandinamik indique que l’entreprise espère trouver une vingtaine de clients par an.

 

 

Saint-Germain-en-Laye : un guide virtuel pour vos démarches administratives

Cet agent conversationnel s’appelle…. Germain. Sa mission consiste, depuis quelques semaines, à aider les habitants de Saint-Germain-en-Laye. Son rôle ? Fournir à l’utilisateur des réponses au sujet de ses démarches auprès des services de la ville ou de l’État.

Accessible depuis le site web de la ville, ce chatbot permet de guider les usagers dans leurs démarches administratives courantes comme : actes d’état civil, cartes d’identité, passeports, inscriptions sur les listes électorales, mariages, horaires des établissements publics…

 

 

 

Germain peut également vous écouter, car il comprend aussi les questions orales, une option très utile pour le public en situation de handicap, précise Le Parisien. Encore balbutiant sur certaines questions, gageons que Germain va muscler ses connaissances rapidement, grâce aux nombreuses données collectées auprès des utilisateurs.

 

 

L’assistant vocal d’Orange Djingo finalement lancé cet automne

Dans la famille des assistants virtuels, parlons maintenant de Djingo !

D’abord prévu à l’hiver, puis au printemps 2019, Djingo, l’assistant vocal d’Orange a disparu des radars.

Heureusement, Zdnet l’a retrouvé ! Cet assistant virtuel sera finalement commercialisé cet automne. La fin d’un long feuilleton ponctué par de nombreuses difficultés techniques pour l’opérateur historique. Djingo, qui doit permettre à l’entreprise de rentrer dans l’ère des objets pilotables par la voix, sortira d’ici décembre, d’après Fabienne Dulac, CEO d’Orange France.

 

 

L’enceinte connectée sera disponible en boutique Orange au tarif de 49 euros. Elle se présentera sous la forme d’une intelligence artificielle capable de manager les services connectés Orange (objets de domotique). La conversation avec l’assistant vocal s’effectuera à l’aide d’un speaker pouvant interagir avec un smartphone, une télécommande ou encore la box Orange.

 

 

Quand Alexa devient conseiller de vente

Le meuble à commande vocale « SmartAisle » utilise l’assistant d’Amazon, Alexa, pour conseiller les clients d’un supermarché dans leur achat de whisky. C’est une première !

L’intelligence artificielle permet au client de trouver la bouteille adaptée à son envie en moins de deux minutes. Face au meuble, l’amateur de whisky doit prononcer la phrase « Alexa, open SmartAisle » pour que l’expérience débute. L’assistant vocal d’Amazon lui pose alors une série de questions, afin de cerner son besoin.

 

 

Les réponses analysées par le robot (guidé par l’IA) permettent d’identifier les trois bouteilles qui, parmi la cinquantaine disponible, correspondent le mieux au goût du client.

RelationClient Mag s’enthousiasme du bénéfice d’un tel objet ! L’enceinte connectée pourrait venir en aide aux vendeurs débordés, mais aussi attirer une clientèle fan de nouvelle technologie.

En attendant, cette opération s’avère être un coup marketing performant pour l’enseigne BevMo, ainsi que l’entreprise SmartAisle, conceptrice du meuble.

 

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous