Parlons Chatbot #25

Le 25ème rendez-vous de Parlons Chatbot est en ligne ! Retrouvez de nouveau 5 chatbots desquels s’inspirer pour optimiser votre stratégie digitale.

Au programme de cette semaine : Jobijoba lance un chatbot de recrutement innovant ; le bot conversationnel de Kazpost qui permet de suivre la réception de colis ; un agent virtuel qui vous aide à larguer votre petit(e) ami(e) ; un robot conversationnel au service d’une concession automobile et le chatbot récemment développé par Generali ! Bonne lecture.

 

 

Jobijoba mise sur l’IA pour développer ses services.

Jobijoba, fournisseur de solutions innovantes pour le recrutement, annonce l’acquisition de JAI, une solution de chatbots spécialisée dans le recrutement. Fusacq explique que cette opération va permettre à Jobijoba de proposer, aux recruteurs, un nouveau service fondé sur l’intelligence artificielle. Cet assistant virtuel intervient durant la phase de candidature, en amont d’un premier entretien.

JAI a mis au point une solution de chatbots préconçus et préentraînés, capable d’assurer la première étape de qualification des profils en temps réel. Cet agent conversationnel peut également répondre à toutes les questions que les candidats peuvent avoir en première approche, telles que : « Quel est le processus de recrutement ? », « Où est situé le siège social ? », « Pouvez-vous me présenter vos principales activités ? ».

 

 

À l’issue de ce dialogue, le candidat pourra glisser son CV directement via le chatbot équipé de l’outil CV Catcher. Celui-ci sera capable d’analyser le CV en temps réel et de proposer toutes les offres en adéquation avec le parcours et les compétences du candidat. Ce dernier pourra alors postuler en un clic aux offres qui l’intéressent.

 

 

Kazpost lance un chatbot pour aider ses clients

Le premier chatbot en ligne de l’opérateur postal Kazpost a pour mission d’aider les clients sur le site web et la page Facebook de l’entreprise. Le 28 août, il a également fait son arrivée sur la messagerie Telegram.

Ce nouvel assistant virtuel, qui a été développé à l’aide de technologies et d’algorithmes d’intelligence artificielle (IA), est capable de suivre rapidement et efficacement les envois postaux et d’indiquer leur localisation en temps réel. Il peut également fournir des informations sur les tarifs d’affichage et de distribution, ou donner des conseils sur toutes les questions liées à la réception du courrier, rapporte le service de presse de Kazpost.

 

 

Astana Times conclut en indiquant que si le chatbot ne peut pas répondre à une question, le client sera transféré à l’un des opérateurs de Kazpost.

 

 

Un chatbot pour apprendre à larguer quelqu’un !

Ce n’est jamais facile de rompre avec quelqu’un. Heureusement, GQ nous apprend qu’il y a désormais une appli pour ça : le Quartz Breakup Trainer.

Espérant donner une chance aux gens de s’entraîner à mettre fin à une relation, ce chatbot fonctionne grâce à une intelligence artificielle. Celle-ci vous coache et vous place dans des situations où vous venez juste de recevoir un message de quelqu’un avec qui vous avez eu un ou deux rendez-vous, mais que vous ne voulez plus revoir.

 

 

Après le message initial, le robot vous présente des options de réponses différentes. Pour vous guider, l’appli va donner des indices sur la bonne façon de procéder à travers la conversation.

 

 

 

Ford expérimente la prise de rendez-vous par chatbot

Journal Auto nous apprend que la concession Ford à Troyes teste la prise de rendez-vous automatisée via un chatbot Messenger. Baptisé Arthur, ce dernier est accessible par deux moyens : soit via un QR code fourni dans le carnet d’entretien, qui ouvre directement Messenger, soit en adressant un message à la page Facebook de la concession Ford Troyes.

La phrase « Je veux prendre un RDV après-vente » déclenche la conversion avec le chatbot spécialisé dans la relation après-vente. Le client, identifié soit par son nom, soit par son numéro de téléphone, renseigne quelques données liées à son véhicule avant de se voir proposer deux options : un rendez-vous atelier ou un suivi.

 

 

 

 

L’assureur Generali guide ses clients grâce à un chatbot

Afin de développer de nouveaux canaux de communication avec ses clients et prospects, Generali France a mis en ligne un assistant virtuel. Les visiteurs du site web de l’assureur peuvent désormais échanger avec Leo, une intelligence artificielle développée pour les guider sur le site, les aider à trouver le bon contact et découvrir les offres Habitation, Auto et Santé.

 

 

Né d’une collaboration entre Generali et IBM, cet agent conversationnel permet de faciliter l’accès à l’information dans un site très riche. Le projet de chatbot de Generali a été pensé pour fonctionner en « amélioration continue ». L’équipe chargée de perfectionner sa compréhension des visiteurs et d’élargir son champ d’action travaille dès à présent sur les prochaines évolutions de Leo.

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous