#Parlons Chatbot #23

Le Parlons Chatbot n°23 est sorti de presse ! Cette semaine, nous allons retrouver un chatbot servant à recruter des développeurs et découvrir Sakhi, qui aide les malades atteint d’Alzheimer. Enfin, nous irons en Angleterre pour parler d’un robot qui intéressera les jeunes parents et nous finirons par un chatbot insomniaque. C’est parti !

 

 

Ausy utilise un chatbot pour recruter ses développeurs

Déployé en début d’année 2019 au sein du groupe Randstad, le chatbot Randy a engagé plus de 90 000 conversations et évalué près de 10 000 candidatures. Il a été revu et adapté pour évaluer les candidatures d’Ausy, filiale de Randstad, dans ses deux métiers clés : les développeurs et les chefs de projet IT. Par exemple, il est capable de mesurer les compétences des candidats sur trois langages informatiques (Java, C# et PHP) à travers 12 tests différents.

 

 

Ausy a l’ambition de confier 20 000 évaluations de profils à ce chatbot. Le Monde informatique précise que la société reçoit 4 000 candidatures spontanées par an.

 

 

Sakhi, le compagnon des malades atteints d’Alzheimer

Edexlive nous présente Likitha Chandrashekara, concepteur d’un chatbot nommé « Sakhi ». Son rôle ? Aider les personnes âgées qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’autres troubles liés à la mémoire.

 

 

Pour l’instant, le bot est capable d’engager des conversations avec les patients sur des sujets comme la nature, les passe-temps, etc. Toutes les conversations sont stockées dans des journaux de communication. Les médecins peuvent y accéder pour vérifier l’étendue de la perte de mémoire, afin de pouvoir suggérer les médicaments ou la thérapie nécessaire.

 

 

Le chatbot BabyCentre UK conseille les parents

Le site web BabyCentre UK est une plateforme relative à la grossesse au Royaume-Uni. Le site publie une quantité de contenu adaptée à toutes les étapes de la maternité. Depuis peu, son chatbot répond également aux questions des jeunes ou futurs parents.

 

 

L’agent conversationnel, disponible sur Facebook Messenger, pose des questions sur l’âge de l’enfant ou sur un problème auquel le parent est confronté. Il suggère ensuite des conseils personnalisés et un contenu ciblé afin d’enrichir ses réponses. Par exemple, lorsque le parent indique que son enfant vient d’entamer la diversification alimentaire, le chatbot propose des suggestions sur les aliments à lui faire tester.

 

 

Casper propose un chatbot dédié aux insomniaques

Vous n’arrivez pas à dormir et avez besoin de quelqu’un avec qui bavarder ? Casper, spécialiste du matelas, a lancé Insomnobot-3000. Déniché par TopBots, ce chatbot SMS peut être joint entre 23h et 5h du matin. La marque tente ainsi de proposer une solution pour apaiser vos nuits blanches, non sans humour. Le chatbot insomniaque faisant la sieste en journée, ne soyez pas contrarié si vous ne recevez pas de réponse avant 23h. Pourvu d’une forte personnalité, il peut parfois se plaindre de ses rythmes de sommeil erratiques et de ses envies de vacances.

 

 

Casper a créé un outil marketing original, avec un robot amusant qui a une personnalité charmante. Lorsque le mot « lit » est ajouté à la conversation, l’entreprise lance une publicité très opportune pour ses matelas.

Le chatbot est définitivement un outil marketing incontournable… et utile !

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous