Parlons Chatbot #22

Bienvenue dans ce nouveau numéro de Parlons Chatbot !

Aujourd’hui, découvrons le chatbot de Migros qui aiguille de jeunes candidats à l’apprentissage sur WhatsApp, les résultats positifs d’Anna, robot de l’université de Portsmouth, d’un dermatologue virtuel développé par Pond’s, et le robot conversationnel d’Oppo, marque indienne de smartphone.

 

Migros lance un chatbot WhatsApp

ICTjournal nous apprend que Migros a dépoussiéré son portail d’offre de places d’apprentissage. Cette refonte mise à fond sur l’interactivité : ce hub de l’apprentissage intègre par un outil interactif nommé «Talent Matcher», qui se présente comme un questionnaire à choix multiples convivial. Cet outil promet d’aider les jeunes candidats dans le choix d’un apprentissage correspondant le mieux à leurs attentes et compétences.

Pour pousser l’expérience plus loin, un chatbot sur Whatsapp prodigue des conseils pour poser sa candidature. Nommé Mino, il a pour avatar un dinosaure et se charge aussi d’envoyer des rappels de dates et d’événements. Il suffit simplement d’ajouter Mino à ses contacts Whatsapp, et le tour est joué !

 

 

 

 

 

L’impact positif d’Anna, chatbot à l’Université de Portsmouth

Les universités sont grandes et complexes, ce qui rend parfois difficiles la recherche de réponses et l’acclimatation des étudiants. À cet effet, les universités recherchent constamment des moyens d’améliorer le service et la circulation de l’information auprès des élèves.

Comment s’assurer que les étudiants savent à qui s’adresser pour obtenir des renseignements, que vous êtes prêts à répondre à leurs questions et que vous avez toujours la bande passante nécessaire pour offrir un service et des conseils de haute qualité ? L’Université de Portsmouth a peut-être trouvé la solution grâce à son chatbot Anna, qui s’occupe d’aider les étudiants qui ont besoin d’informations.

 

 

 

 

Et il n’aura pas fallu longtemps pour mesurer un impact significatif après l’installation d’Anna : EDTechnologies nous apprend que, depuis son implémentation en mars 2019, les demandes en direct (sur le web) ont diminué de 50 %. S’il n’y a pas de précision quant à la satisfaction des élèves, on peut aisément penser que cet agent conversationnel leur facilite la vie, surtout durant les premiers jours de leur vie universitaire !

 

 

 

POND’S lance un chatbot alimenté par l’IA pour offrir des diagnostics de peau !

Voilà un bel exemple de chatbot dans l’univers de la beauté. La marque de produits de beauté POND’S a annoncé le lancement du premier chatbot de diagnostic de peau alimenté par l’IA. Grâce à une combinaison d’IA avancée, le bot aidera les consommateurs à combattre les problèmes cutanés dans quatre domaines principaux : teint inégal, taches, boutons et rides. Le robot Skin Advisor Live, nommé ‘SAL’, offre ainsi aux consommateurs des diagnostics avancés via un chat intuitif et amusant.

 

 

Marketing-interactive ajoute que ce bot n’est, pour l’instant, accessible qu’en Indonésie via l’application de messagerie LINE, et en Argentine, Colombie, Émirats Arabes Unis ainsi qu’en Afrique du Sud via Facebook Messenger.

 

 

 

Oppo lance un chatbot disponible exclusivement sur WhatsApp

AnalyticsIndiaMag nous informe que le fabricant de smartphones OPPO a introduit un chatbot WhatsApp, alimenté par l’intelligence artificielle. Dans le but d’améliorer le service clientèle et l’expérience utilisateur, le chatbot – appelé Ollie – a été conçu pour mener une conversation sans effort avec les clients. Cet agent conversationnel peut tenir une conversation naturelle écrite, tout en fournissant une solution du bout des doigts pour des requêtes en temps réel.

 

 

Ollie peut, par exemple répondre aux questions les plus fréquemment posées sur les centres de service OPPO, les modèles de smartphones et les autres services fournis par la marque.

 

Découvrir +
d'articles
+

Vous voulez
en discuter ?

Contactez-nous