Depuis l’arrivée des chatbots sur Messenger en avril 2016, plus de 100 000 ont déjà vu le jour. On en trouve aujourd’hui pour tous les goûts : des bots shopping, des bots conseils, des bots santé… pour commander son billet de train, trouver un covoiturage, commander une pizza, faire des rencontres… Les bots possèdent de nombreux avantages : ils permettent des expériences uniques et innovantes, pouvant être d’une grande utilité pour les utilisateurs et faciliter le processus d’achat ou encore divertir. Mais encore faut-il qu’ils soient bien conçus car, avoir un bot, c’est bien, mais avoir un bot intelligent et pertinent, c’est mieux !

 

Découvrez nos Tops & Flops des Chatbots : une sélection des bots que nous avons préférés et de ceux qu’on a moins aimés.

 

LES TOPS :

 

Lara de Meetic – Le lovebot

 

Son objectif : Lara est un chatbot de rencontre développé par Meetic pour aider les célibataires à trouver des profils qui leur correspondent. Elle transforme les prospects en clients en les accompagnant dans la création de leur profil et récupère les données sur les inscrits pour ensuite les re-exploiter sur le CRM et les campagnes de la marque.

Son gros plus : Son identité. Lara véhicule à la perfection les valeurs et la promesse de la marque Meetic : elle aide les célibataires à trouver leurs âmes-soeurs. Elle instaure à travers la conversation une ambiance de proximité et de confiance et reprend les codes de la marque en se basant sur les imperfections des utilisateurs pour mieux les guider.

Discutez avec Lara

 

Bot Lara de Meetic

 

L’ami Ricoré : Le Brandbot

 

Son objectif : L’ami Ricoré a pour mission de réveiller les internautes dans la joie et la bonne humeur. Comment ? Chaque matin, à l’heure que vous lui avez indiqué, il vous réveille en vous envoyant des messages drôles ou réconfortants.

Son gros plus : Via ce bot, Ricoré s’approprie le moment du réveil en entrant dans le quotidien des utilisateurs d’une autre manière qu’un simple café. La marque se sert d’un constat simple, pour une grande majorité d’entre nous, le premier geste du matin n’est plus le café, mais le téléphone. Ricoré l’a compris et veut être notre premier contact de la journée.

Discutez avec L’ami Ricoré 

 

Bot Ricoré

 

Citron : Le bot utile & drôle  

 

Son objectif : Citron vous aide à trouver des endroits où sortir, manger ou boire un verre dans Paris. À l’aide des recommandations de vos amis Facebook et de quelques questions simples (quoi, quand, où, avec qui), il vous prépare une sélection des lieux les plus pertinents que ce soit pour boire une bière entre amis dans un pub irlandais ou pour un rendez-vous galant.

Son gros plus : Avec son ton friendly et ses emojis, Citron fait des blagues à la demande et vous propose même de choisir un lieu surprise à votre place si vous n’êtes pas inspiré. Il s’adapte à toutes les questions et les situations et s’intéresse au feedback des utilisateurs pour s’améliorer au fur et à mesure.

Discutez avec Citron

 

Bot Citron 1 Bot Citron 3Bot Citron 2 

 

LES FLOPS :

 

Dédé du JDD : Le bot qui tourne en rond

 

Son objectif : Lancé par Le Journal du Dimanche pendant les Présidentielles 2017, Dédé avait pour but d’accompagner les internautes dans le choix de leur candidat. Il apporte des informations sur les candidats et sur leurs programmes selon des thématiques majeures : économie, emploi, sécurité, international, goûts personnels… Son but sous-jacent est de mieux informer les internautes en luttant contre la déperdition d’information, mais également de toucher une nouvelle cible, plus jeune que son lectorat habituel.

Sa faiblesse : Malgré une utilité évidente, Dédé ne tient pas vraiment la route. Les scénarios de réponse et l’arbre conversationnel du bot ont des failles. Résultat : le bot tourne en rond. Il ne comprend pas les réponses et redirige soit vers un message d’erreur “Je n’ai pas encore appris à répondre à cette question”, soit vers la même question. L’utilisateur reste alors bloqué, sans sortie possible.

Le bot du JDD n’est malheureusement plus actif 

 

Bot JDDBot JDD 2

 

Galerie Lafayette : Le bot pas très utile

 

Son objectif : Le bot des Galeries Lafayette propose 4 fonctions : prendre contact avec le service client en écrivant un message, visiter les magasins, souscrire à la carte de fidélité et voir les collections.

Sa faiblesse : Ce bot, qui pourrait proposer des fonctionnalités innovantes, n’est finalement qu’un “bot-gadget” qui redirige simplement vers le site internet des Galeries Lafayette et n’apporte donc aucune valeur ajoutée pour l’utilisateur. Il ne comprend que la réponse par clic, mais pas le langage naturel et ne prend pas en compte les possibles dérives, ce qui laisse l’utilisateur sans réponse.

Discutez avec le bot des Galeries Lafayette

 

Bot Galerie Lafayette Bot Galerie Lafayette 1 Bot Galerie Lafayette 2

 

CNN : Le bot d’actu

 

Son objectif : Le bot CNN vous propose une sélection personnalisée du meilleur de l’info pour vous, en fonction de vos centres d’intérêt, votre profil socio-démographique, sous forme de brief matinal ou directement avec une recherche par mots-clés. Par ce biais, CNN cherche à instaurer une nouvelle offre plus personnalisée et plus directe avec son audience.

Sa faiblesse : Le problème majeur de ce bot, c’est la recherche par mots-clés. Il ne reconnaît pas tous les mots-clés, ou du moins ne les assimile pas correctement. Résultat : si vous cherchez “football” vous tomberez sur une vache ou du basketball, si vous tapez “social media” vous aurez une actu sport et si vous vous intéressez à la “pollution”, par exemple, vous recevrez un message d’erreur.¯\_(ツ)_/¯

Discutez avec le bot de CNN 
Bot CNNBot CNN 1Bot CNN 2 Bot CNN 3

 

Ce qu’il faut retenir :

 

Pour concevoir des bons chatbots, ce n’est pas uniquement l’aspect technique qui prime, mais surtout l’aspect éditorial. Même si votre bot est techniquement bien réalisé, si la conception éditoriale n’est pas au centre de votre réflexion, ce sera un échec. Un bot gagnant est utile pour l’internaute, cohérent avec le positionnement de la marque, il adopte un style rédactionnel en adéquation avec sa cible et anticipe les dérives pour rendre la conversation la plus fluide possible. Sans ces éléments, on créé un bot « gadget », qui n’aura pas de valeur ajoutée, ni pour votre marque, ni pour les utilisateurs, qui seront rapidement perdus ou déçus par la conversation.

 

Vous voulez comprendre comment créer un bot vraiment pertinent pour votre marque ?
Téléchargez notre Livre Blanc